Sécurité

Le mot du délégué sécurité.

  • Soyons conscients que nous sommes tous en permanence les acteurs principaux de notre propre sécurité ainsi que de celle des autres utilisateurs de la route.
  • En conséquence comportons nous en toute occasion afin de contribuer à la diminution des risques d’accidents lors de nos déplacements en tant que cycliste ou automobiliste.

Le cycliste et son environnement. (Réf. env-A0001-00-U) - Extrait du document FFCT : « Unité Sécurité - Page 20 »

La pratique du cyclotourisme nécessite que l’on préserve la liberté de circuler à vélo, en toute sécurité, sur les routes et les chemins. La particularité de cette activité de loisir à la fois sportive, touristique et culturelle, a comme cadre : l’espace naturel, les voies ouvertes à la circulation du public,  les voies privées sous certaines conditions.

Notre stade est la route. Il est donc nécessaire de prendre en compte tous les autres usagers, dans leur comportement, leur encombrement, leur vitesse et de respecter la tranquillité des habitants.

De même, le respect du Code de la route et des panneaux le définissant doit faire partie des soucis du cyclotouriste. Trop d’accidents sont dus à des inobservations dans ce domaine.

Le Code de la route protège tous les usagers. Le respect mutuel entre eux (cyclistes - automobilistes) est un impératif. Le respect des autres usagers. La courtoisie Au croisement d’automobilistes irascibles ou dangereux, évité de répondre par une insulte verbale ou gestuelle. Un conducteur peut faire demi-tour et “ charger ” un groupe de cyclistes. Réfléchir aux conséquences possibles pour soi-même et pour les autres cyclistes. Le savoir-vivre En règle générale, il est plus utile d’encourager les bons comportements en remerciant les automobilistes qui font preuve de courtoisie. En toutes circonstances, il faut s’intégrer dans la circulation en utilisant l’espace dévolu aux cyclistes. Les usagers vulnérables Penser à avertir les piétons et les rollers de votre approche, d’autant plus qu’ils ont tendance à traverser sans regarder s’ils n’entendent pas de moteur. Ceci est particulièrement vrai sur les voies vertes et les chemins, où tous les usagers se sentent en sécurité. Le plus simple, c’est de donner un petit coup de sonnette… ou un “ bonjour ” sympathique.

Nota

Pour rappel, les piétons ont un statut particulier qui leur confère la priorité sur tous les autres usagers de la route.

charte-des-deplacements-des-cyclotouristes1

voir_etre_vu

cyclo633-securite1 (amandes encourues par les cyclistes)